· 

Le printemps, entre éveil et mouvement

Selon le calendrier chinois, la saison du printemps commence début février pour finir début mai. C'est la saison de la mise en mouvement et de la croissance. Cet article présente la saison, son rythme et son influence énergétique sur nous.


Le printemps en médecine chinoise

La saison du printemps est synonyme d’éveil, de mise en mouvement et de croissance. L’énergie Yang continue son ascension entamée à la fin de l'hiver, à mesure que les plantes s’élèvent vers le soleil.

 

Le printemps commence début février et marque le début du calendrier chinois. Tout comme les autres saisons, il se déroule en deux phases. Durant la première phase, allant de début février jusqu’à l’équinoxe de printemps (autour du 21 mars), l’énergie Yang croit alors que le Yin de l’hiver est toujours dominant. C'est un moment particulier où la nature renait silencieusement après la petite mort de l'hiver.  La vie jaillit de la graine endormie dans les profondeurs de la terre et les insectes se réveillent. La sève des arbres remonte des racines vers les branches qui se recouvrent peu à peu de feuilles.

 

A l’équinoxe de printemps, la durée du jour a rattrapé celle de la nuit, le Yin et le Yang sont égaux.

 

La saison se poursuit ensuite dans sa deuxième phase, de l’équinoxe jusqu’à début mai. L’énergie Yang continue son ascension, la nature est stimulée par la croissance du soleil et fleurit. A l'image du monde végétal en cette saison, dynamisme et souplesse sont les maitres mots du printemps.

 

Influences des rythmes du printemps

Stimulé lui aussi par l’énergie de la saison, l’être humain sort de la torpeur de l’hiver pour renaître à la vie. Le printemps invite à la mise en mouvement et à l’extériorisation. C'est donc le moment où l'on recommence à sortir de chez soi, et où on devient plus actif.

 

Selon la médecine chinoise, le foie et la vésicule biliaire subissent une marée énergétique. Ces organes sont en lien avec le mouvement, le sang, les émotions, le courage et l’esprit de décision. La marée énergétique du printemps peut accentuer des déséquilibres énergétiques déjà présents, ou en créer de nouveaux si l’enracinement propre à l’hiver a été perturbé. Les désordres types de la saison sont les maux de tête, les rêves abondants et les nuits agitées, les crampes, l’agitation nerveuse ou encore l’irritabilité.

 

Comment bien vivre le printemps

Imagination et créativité sont au premier plan, c’est le moment de planifier et de faire naitre de nouveaux projets. C’est aussi le moment de faire le grand ménage de printemps et de dépoussiérer les chaumières !

 

Attention cependant à ne pas se laisser emporter par l’élan du printemps, au risque de devenir victime de son influence. C'est ce que peut faire la jeune pousse, qui attirée par le soleil grandit trop et trop vite, épuise ses ressources et tombe au sol.

 

Bien vivre le printemps est un moyen de prévention de santé pour toute l'année, et particulièrement pour l'automne à venir.  Voici les conseils du Nei Jing Su Wen, un des classiques de la médecine chinoise, à propos du printemps :

 

Le printemps selon la médecine chinoise

 « Les trois mois du printemps sont appelés :

Jaillir et déployer ;

Ciel et Terre ensemble produisent la vie,

les Dix mille êtres en resplendissent.

À la nuit on se couche, à l'aube on se lève ;

On arpente la cour à grandes enjambées,

cheveux dénoués, le corps à l'aise.

On exerce son vouloir pour la poussée de la vie :

faire vivre et ne pas tuer, donner, ne pas ôter,

récompenser, ne pas punir.

Ainsi se conforme-t-on aux souffles du printemps,

la voie pour l'entretien de la poussée de la vie. »


La digipression du printemps

Voici un travail de digipression sur plusieurs points d’acupuncture pour vous permettre de bien vivre le printemps et de profiter au mieux de son influence énergétique. Cette digipression suit les deux phases de la saison : l’objectif est de stimuler la montée énergétique du foie dans un premier temps, puis de la réguler dans un second temps.

 

Ces points doivent être stimulés par une pression des doigts (pouce ou alors majeur sur index) durant 5 cycles respiratoires. La profondeur de la pression dépendra de votre ressenti : elle sera plus en surface si le point est sensible et rebondi, et plus en profondeur si le point est mou et vide.

 

Il existe une symétrie des points entre les côtés gauche et droit du corps, il faudra donc travailler les deux côtés.

 

Première phase : du 4 février au 21 mars

Digipression du printemps

©anne-duval.com

F8 : Source de l’articulation

Il se situe sur le bord interne du genou, à l’extrémité du pli du genou lorsqu’il est en flexion.

Digipression du printemps

©anne-duval.com

F1 : Gros et massif

Il se situe sur le pied, dans un creux sur le rebord externe de l'ongle du gros orteil.


Deuxième phase : du 22 mars au 15 avril

Digipression du printemps

©anne-duval.com

MC3 : Marais du coude

Il se situe sur le pli de flexion du coude, en dedans du tendon du biceps.

Digipression du printemps

©anne-duval.com

MC9 : Carrefour du médius

Il se situe à la pointe du majeur, sur la pulpe du doigt.


Ce travail de digipression peut être fait régulièrement, 1 ou 2 fois par semaine, ou alors de manière plus intensive si le besoin se fait ressentir (maux de tête, crampes, agitation nerveuse, irritabilité, etc).

 

Comme à chaque fin de saison, une phase de transition a lieu en préparation de la suivante, ici de mi-avril à début mai. Durant cette transition, les influences énergétiques extérieures sont moindres et il est alors plus facile d'imprimer de nouvelles dynamiques au corps et à l'esprit. C’est le moment idéal pour recevoir un shiatsu afin de rééquilibrer et/ou de renforcer votre équilibre énergétique.

 

Bon printemps à tous =)


Écrire commentaire

Commentaires: 0